samedi 21 mai 2016

CHARLES GLEYRE OU LE ROMANTIQUE REPENTI


ETUDES POUR TURBANS


PENTHENUM POURSUIVI PAR LES FURIES


 THE GREAT FLOOD


LE SOIR OU LES ILLUSIONS PERDUES


LES VOLEURS ROMAINS


NERON ET AGRIPPINE


ROMAINS HUMILIÉS


LE BAIN 


DIANE 


 ETUDE POUR LES BACCHANTES


FEMME ASSISE SMYRNE


HERCULE AUX PIEDS D''OMPHALE

samedi 30 avril 2016

REDA L'ALANGUI


"Je suis le sultan de l'Amour
Et un verre de vin est suffisant
Pour me couronner.

L'armée de mes soupirs
pourrait à elle seule rempalcer
Tout un régiment au souffle de feu du Dragon

L'alcôve qui le mieux
T'agréerait serait pourvue
D'une couche de roses

Quand à moi, un sommier et un oreiller
Taillés dans la pierre,
Me contenteront

Mon amour, emplis de vin une coupelle d'or
Dans ta main pour en boire
Dans la roseraie

Quand à moi, le gobelet de tes yeux
pour goûter au sang de mon cœur
A lui seul me suffira



[…]

Viens, ne laisse pas l'armée
De la douleur et de la tristesse
Vaincre les soldats du cœur.

Ne pense pas que le Paradis et ses fleuves
Peuvent étancher la soif qu'a un amant
D'un si adorable visage

Si c'est ma vie que tu exiges,
Il te suffit de me percer
D'un de tes regards.

Mon amour, j'ai assez de larmes
Pour en saturer le sol
Où tu poses les pieds

Et mon visage que le souci
A déjà rendu si pâle
Me servira d'or et d'argent ."

POEME DU SULTAN SOLIMAN LE MAGNIFIQUE








PHOTOGRAPHIES : SEBASTIEN PAUL LUCIEN


mardi 29 mars 2016

RETRATO DE UN JOVEN COLOMBIANO






RETRATO DE UN JOVEN
de PORFIRIO BARBA JACOB



Pintad un hombre joven... con palabras leales
y puras; con palabras de ensueño y de emoción:
que haya en la estrofa el ritmo de los golpes cordiales
y en la rima el encanto móvil de la ilusión.
Destacad su figura, neta, contra el azul
del cielo, en la mañana florida, sonreída:
que el sol la bañe al sesgo y la deje bruñida,
que destelle en los ojos una luz encendida,
que haga temblar las carnes un ansia contenida
y que el torso, y la frente, y los brazos nervudos,
y el cándido mirar, y la ciega esperanza,
compendien el radiante misterio de la vida..








PHOTOGRAPHIES : SEBASTIEN PAUL LUCIEN

dimanche 21 février 2016

LE JEUNE HOMME selon MAURIAC




"À ceci, d’abord, nous reconnaîtrons le jeune homme : l’indétermination. Il est une force vierge qu’aucune spécialité ne confisque : il ne renonce à rien encore ; toutes les routes l’appellent."
*
"Non plus hors de lui, mais en lui, l'adolescent découvre l'infini : il avait été un petit enfant dans le monde immense ; il admire, dans un univers rétréci, son âme démesurée. Il porte en lui le feu, un feu qu'il nourrit de mille lectures et que tout excite."



"Un jeune homme est une immense force inemployée, de partout contenue, jugulée par les hommes mûrs, les vieillards. Il aspire à dominer, et il est dominé ; toutes les places sont prises, toutes les tribunes occupées. Il y a le jeu sans doute, et nous jetons à la jeunesse un ballon pour qu'elle se fatigue. Le jeu n'est d'ailleurs que le simulacre du divertissement essentiel : la guerre."




Mais la jeunesse n'est pas le temps des arrangements, des compromis ; le jeune homme exige l'absolu. D'où ces folies et ces demi-folies, ces suicides et demi-suicides : combien, s'ils ne se tuent pas d'un coup, se détruisent lentement ! La drogue est une mort pendant des années savourée.



                                       

"Le jeune homme se sait précieux. Il soigne son corps, il exerce amoureusement muscle par muscle, se sèvre de plaisirs; consent au sacrifice des voluptés trop aigües en faveur de sa souveraine force. Le narcissisme des jeunes gens les sauve souvent de dangereux excès. Pour que rien n'altère cette apparence dont il s'enchante. Narcisse veut bien être chaste."   





"Etre jeune c'est ne jamais être seul; c'est être épié, cerné de mille désirs, entendre autour de soi craquer les branches. Le jour que tu ne perçois plus la respiration du désir à l'affût, que tu découvres dans ta vie un silence inconnu, reconnais que la jeunesse s'est retirée de toi."






"LA 

JEUNESSE

 ATTIRE 

LA 

JEUNESSE"





" Le vrai est qu'il y a dans la jeunesse une séduction puissante, un charme triste. Nous regardons chaque génération surgir dans l'arène comme le taureau dont nous sommes sûrs qu'il sera tué."


"Certains jeunes hommes ont conscience d'être un lieu de passage et ne perdent jamais le sentiment de cette fuite, de cet écoulement de la jeunesse à travers eux. Ils se sentent vieillir à chaque instant."







Extraits de
 "Les âges de la vie "
 LE JEUNE HOMME 
François Mauriac 
1926 
éd. Hachette



PHOTOGRAPHIES 



jeudi 28 janvier 2016

ANDALOUSIE









































PHOTOGRAPHIES DE SEBASTIEN PAUL LUCIEN  (tous droits réservés)